Le coeur des louves par Stéphane Servant

2048x1536-fit_coeur-louves

Editions du Rouergue

Collection DoAdo

542 pages

Paru en 2013

Quatrième de couv’ :

Célia et sa mère, une écrivaine à succès en panne d’écriture, reviennent vivre dans la maison de leur grand-mère, morte depuis des années, au coeur d’un village perdu dans les montagnes. Leur retour est mal vécu par certains, comme s’il ravivait de vieilles histoires enfouies. Le coeur des louves est un roman impressionnant, flirtant avec le fantastique pour décortiquer les secrets d’une communauté fermée sur elle-même.

Mon avis :

La vidéo coup de coeur de Margaud Liseuse m’avait beaucoup intrigué et le sujet est un thème que j’aime énormément, les histoires de femmes, les secrets etc. Bon, pas un coup de coeur pour moi, Célia n’est pas un personnage que j’ai apprécié mais bonne lecture dans l’ensemble tout de même.

Le livre s’articule autour de 3 générations, 3 femmes d’une même famille. Célia, l’adolescente de 17 ans, rebelle. Catherine la mère, écrivain en perte d’inspiration au parcours sentimental chaotique et Tina la grand-mère. Ce que j’ai aimé, c’est que les personnages ne sont pas immédiatement nommés, il faut plusieurs pages voire plusieurs chapitres avant d’avoir le prénom de la personne, je me suis donc bien concentrée sur ce qui était raconté pour essayer de comprendre qui était le narrateur, ce qu’il ressentait, un personnage complet m’était présenté avant de pouvoir le nommer, un parti intéressant. Le récit est rythmé entre le point de vue de Célia et celui de Tina, on ne sait jamais qui parle autrement qu’en plongeant directement dans le texte, rien n’avertit en début de chapitre le changement de narrateur mais je n’ai pas trouvé ça compliqué.

Mon personnage préféré est sans conteste Tina, celle qui a subi, celle par qui tout commence. J’ai ressenti beaucoup de colère face à ces « hommes » et leur mentalité basse de plafond (oui c’est l’époque mais bon…en 2016 il y en a toujours qui pensent comme ça et je suis sacrément révoltée). Célia est l’ado révoltée par une mère passive – dépressive, qui court après les hommes et leur amour sans aucun amour-propre, un père qui s’est fait la malle une fois qu’un secret trop lourd à porter pour la petite fille qu’elle était a éclaté.

Je trouve toutefois ce livre incomplet car on n’a pas le point de vue de Catherine qui a tout fait pour quitter ce village où elle a subi du harcèlement de la part de ses camarades et de tout le village toute sa jeunesse avec sa mère qui était tantôt insulter de pute et de sorcière. Célia est en pleine crise d’identité et le tableau qu’elle brosse de sa mère est entaché de tout le mépris  et l’égoïsme que peut avoir un adolescent pour ses parents à cet âge (on n’appelle pas ça l’âge con pour rien ^^). Catherine est l’espoir de sa mère, la colère de sa fille, on comprend que c’est une boule d’amertume et avoir sa voix, son point de vue m’aurait beaucoup plus touché que celui de sa fille que j’aurais bien baffé.

En bref, même si je suis mitigée pour l’ado, j’ai été vraiment subjuguée par Tina qui est l’archétype de la femme forte qui dérange et sur laquelle des hommes se sont acharnés pour se prouver que c’étaient eux le sexe fort scrogneugneu (ouais ça me fait penser à ça les hommes préhistoriques). Pour le côté fantastique, je dirais surtout que c’est la drogue qui donne ces sensations aux gamines donc bon… Un livre à lire si possible car vraiment intéressant.

Bonne lecture !

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le novembre 14, 2016, dans Adolescent / Young Adult, Contemporain, Lectures, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. J’aimes bien les éditions le Rouergue, il y a des petites pépites. Je note celui-ci.

    Aimé par 1 personne

  2. Il me semble un trop YA celui-ci (pour mes goûts). EN revanche, je découvre la maison d’édition.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :