L’Oeil de Seth par Béatrice Egémar

9782354880583

Editions Gulf Stream

Collection Courants noirs

222 pages

Paru en 2010

Quatrième de couv’ :

Egypte, 1165 av.-J.C. Dans un village du delta du Nil, Sény, un jeune garçon de quatorze ans, se prépare sans enthousiasme à devenir médecin et à succéder à Paser, son père. La visite inattendue d’Imenher, chambellan au palais royal de Pi-Ramsès, vient bouleverser sa vie. Le haut fonctionnaire lui révèle que Paser n’est pas son père. Il l’emmène pour parfaire son éducation et lui promet de lui révéler l’identité de ses parents. Mais très vite le mystère qui accompagne sa naissance s’épaissit. Plusieurs crimes sont commis, qui semblent liés à sa nouvelle existence. Avec l’aide de Néféret, la nièce d’Imenher, Sény prendra tous les risques pour mettre au jour les terribles secrets qui embarrassent l’entourage de Pharaon. Intrigues, complots, empoisonnements… Des eaux troubles des canaux au palais royal, Sény apprendra que les crocodiles et les hippopotames ne sont pas les seuls dangers à éviter lorsqu’on s’intéresse de trop près aux arcanes du pouvoir.

Mon avis :

Aujourd’hui, premier livre lu dans le cadre du Challenge Automne pharaonique 2016 lancé par Stelphique et Daniella13 sur Livraddict, un thriller pour ado sous le règne de Ramsès III :

On suit donc Sény qui vit avec son père médecin dans le village de Naytahout. Orphelin de mère décédée quant il était enfant, il suit à contrecoeur les préceptes de son père car à cette époque le métier du parent se transmettait à la génération suivante obligatoirement. Un jour que Sény et son père Paser rentraient d’une intervention, un haut fonctionnaire, Imenher, les attendait devant la maison familiale.

Sény doit encaisser des révélations dont il ne s’attendait pas, les gens qui l’ont élevé n’était pas ses parents. Il est emmené par Imenher dans sa maison de campagne où vivent sa nièce Néféret, son épouse Rosou et les domestiques dont l’intendant Ta qui va l’instruire sur ce qu’un garçon de sa condition doit connaitre de la politique du pays et son économie.

Le mystère de ses origines va durer un moment car Imenher n’a pas l’intention de lâcher l’information facilement et on a du mal à discerner ses raisons. Lors d’une présentation au harem devant les reines et les concubines ainsi que différents hauts fonctionnaires, la présence de Sény va être remarquée par deux personnages hauts placés qui ont un secret à garder sous peine de mort, de là va découler des meurtres et des révélations surprenantes...^^ j’ai bien chauffé l’ambiance là ?

La maigre expérience de Sény en médecine va tout de même lui servir pour mettre au jour 2 meurtres mais l’enquête ne sera pas réalisée par lui en tout cas pour le 1er ce qui permet un peu de cohérence, le gamin a 14 ans tout de même. Pour la suite, il sera aidé d’un serviteur au comportement curieux et pas très honnête, on a du mal à le cerner de même que son maitre. Même si le mobile est un classique, et si je peux déplorer la « misogynie » de quelques réflexions, je sais que c’était la mentalité de l’époque donc bien obligée de laisser passer ^^, l’histoire tient bien debout. Les « je t’aime – moi non plus » des ados m’ont un peu agacé mais on va dire que c’est de leur âge et je pense que ça passera aisément pour un public plus jeune que moi (écoutez moi c’te vieille ^^).

En bref, vraiment pas mal, je l’ai lu rapidement sans trop lever les yeux au ciel l’amourette n’étant heureusement pas au centre du récit, plusieurs mentions de dieux égyptiens et du contexte politique sont bienvenus. Une annexe en fin de livre permet aux ados d’avoir de plus amples informations sur l’époque et une carte en début de livre pour situer l’histoire.

image1-2

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le octobre 17, 2016, dans Lectures, Thriller / Polar / Policier, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Paser et Néféret ? Alors soit c’est un hommage à Christian Jacq (et aux quasi-homonymes du cycle Le Juge d’Égypte -Pazair et Néféret-), soit ce sont deux prénoms ultra-courants en Égypte ancienne, soit ça va, l’auteure ne s’est pas trop emmerdée pour les prénoms, elle s’est juste contentée de copier ceux de Jacq en se disant que, de toute façon, son livre ne se destinait pas aux mêmes tranches d’âge et que personne ne remarquerait la manœuvre… Dans les trois cas, je ne trouve pas ça terrible, personnellement. Avec le vivier de prénoms à sa disposition, je pense qu’il y avait mieux à faire.

    Aimé par 2 people

    • Apparemment c’est quelqu’un de très bien informé sur le sujet, elle écrit énormément sur cette époque selon la 4e, faudrait voir si ce sont des prénoms courants ou l’hommage.
      A part Cléopâtre j’ai réussi à passer à travers Christian Jacq maître incontesté du genre lol et un tome 1 avec Nefer dans le titre qui était très bon
      Nefer – Neferet je commence déjà à pencher pour la 1e solution mais je vais voir si Google connaît la réponse ça m’intrigue 😊

      PS : Après petit tour sur internet, Néferet et Paser font partis des prénoms courants de l’Egypte antique mais avec un cortège d’autres, donc on ne saura pas où étaient ses intentions ^^

      J'aime

  2. Merci pour ce joli qui ouvre ta participation au chalenge pharaonique! 😉
    Bon si j’ai bien compris c’est un peu trop ado pour moi aussi (dans le même gang que toi on dirait….). J’ai hâte de connaitre ta prochaine lecture, et je m’empresse de mettre à jour les liens ….;)

    Aimé par 1 personne

  3. ça a l’air d’être une lecture sympa ! Après j’ai peur que l’amourette m’énèrve bien plus que toi et que je ne sois pas le public 🙂
    Victoire

    Aimé par 1 personne

    • L’amourette n’est pas spécialement centrale désolée si j’ai laissé penser le contraire ^^ c’était sympa mais en tant qu’adulte j’ai lu mieux et je présenterai mieux pour ce challenge au moins pour le 3è titre 😉

      J'aime

  4. Je suis peut-être (enfin sûrement ^^) un peu trop vieille pour ce titre, mais l’annexe de fin d’ouvrage peut quand même être bien utile pour défricher mes connaissances sur le sujet ! Alors pourquoi pas, si j’arrive à le caser parmi mes lectures déjà programmées pour le challenge 😉 Merci pour ce très chouette avis 🙂

    Aimé par 1 personne

    • L’annexe reste assez superficielle c’est vraiment pour quelqu’un ne s’y connaissant pas du tout, si comme moi la mythologie égyptienne c’est ton dada ça ne t’apportera pas grand chose

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :