Aeternia, T1 : La marche du Prophète par Gabriel Katz

couv34916194

Editions Scrineo

Ebook

Paru  en 2015

 

Quatrième de couv’ :

Leth Marek, champion d’arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu’il connaît à peine. C’est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu’il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu’il croise la route d’un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l’ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos. À Kyrenia, où l’on adore la Grande Déesse où les puissants du Temple s’entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang. Le plus violent des combats est celui que l’on mène contre ses propres croyances.

Mon avis :

C’est en compagnie de Lutin ma comparse de lecture que je continue à découvrir cet auteur :

Alors contrairement à notre facétieux farfadet, j’avais croisé des chroniques sur la nouvelle saga de Gabriel Katz, La part des ombres, qui réunissait un personnage des 3 sagas précédentes, La maîtresse de guerre, Le Puit des mémoires et Aeternia. Je savais donc que notre petit Gaby a imaginé un seul et même monde de fantasy et joue dedans avec plusieurs personnages qu’on rencontre au fur et à mesure de nos lectures (en v’là une idée qu’elle est bonne) (en même temps que j’écris cette phrase, je me dis qu’Apophis va sortir de son coin et me dire d’un ton docte que non ça existe déjà avec tel et tel bouquin….je suis toute ouïe ^^).

On se trouve donc du côté Woltanien (si mes souvenirs sont bons, c’est que ça date), à Morgoth où Leth Marek, notre héros, met fin à sa carrière de champion d’arène après un dernier bain de sang en bonne et due forme. Il compte emmener ses fils à la capitale, Kyrénia, où ils pourront recevoir une éducation de qualité et monter dans l’échelle sociale. Sur le chemin il rencontre Nessirya qui est une prêtresse d’un culte naissant prônant l’égalité entre les individus, pour qui tout est possible contrairement au culte de la Grande Déesse où le destin est écrit, si tu fais partie du petit peuple tu dois servir toute ta vie, Point. On comprend pourquoi l’ancien culte tremble sur ses fondations mais tout se complique rapidement.

Leth Marek a un côté assez rustre, il s’attache dans les pas du culte d’Ochin pour retrouver la trace des Rédempteurs, en échange il apporte sa protection aux pèlerins. Son rôle destitue un jeune guerrier gouailleur, Desmeon, qui apporte la touche d’humour rafraichissante (à l’aide du petit chien ne l’oublions pas) mais sous ses airs de gamin se cache un redoutable guerrier. Nessirya bat le chaud et le froid entre les deux mais sa mission est la plus importante à ses yeux, convertir la population au culte d’Ochin quoi qu’il lui en coûte. Le personnage qui tire définitivement son épingle du jeu à mes yeux est Varian, jeune disciple du Temple de la Grande Déesse à Kyrénia, il a l’ambition de devenir Patriarche mais il était certainement loin d’imaginer le nid de vipères dans lequel il allait mettre les pieds et il devra mobiliser toutes ses ressources intellectuelles à contribution pour naviguer dans ces eaux troubles redoutables.

J’ai trouvé ce roman plus mou que le Puit des mémoires étant donné que c‘est avant tout de la fantasy politique donc magouilles et compagnie, pas beaucoup de place pour l’action, plutôt pour la persuasion et la trahison. La mise en route est très rapide et peut-être un peu simple, pour sauter rapidement dans le vif du sujet, on n’a pas le temps de dire « ouf ». Le culte de la Grande Déesse est pourri jusque dans ses fondations, un Patriarche qui n’a aucune poigne et des grands prêtres aux dents longues, le fanatisme gangrène les rangs des novices mais à mesure que l’histoire, on se rend compte qu’il n’y a pas que dans ce culte que se trouve un relent fétide.

En bref, une lecture agréable même si j’ai trouvé que ça manquait un peu d’action pour les 2/3 du livre par contre…mais c’est quoi cette fin de malade ???? Il a pas osé nous refaire le coup ??? Mais si….AAAAAAAHHHH

L’avis de Lutin.

Bonne lecture !

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le janvier 29, 2018, dans Fantasy, Lectures, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 17 Commentaires.

  1. Tiens, à contrario j’ai trouvé justement Aeternia T1 plus nerveux que Le Puits des mémoires, plus rapide à lire aussi. Peut-être plus simpliste dans la construction, mais quel final (qui envoie dans les orties la fin du T1 du Puits des mémoires). Et des personnages peut-être plus marquants comme Varian et Desmeon. Mais c’est mon avis ^^

    Aimé par 1 personne

    • La fin de Fou du Puit pour moi c’était dans le T2 😅 j’ose même dire que je n’ai aucun souvenir du 1er quasi
      Effectivement on a une vision différente de ce premier opus mais la fin rattrape pas mal faut avouer 🤭

      Aimé par 1 personne

  2. Le Puits des mémoires emprunte des chemins plus tortueux, et se lit un peu moins facilement que celui-ci. Je l’ai trouvé un peu mou également. Mais j’attends beaucoup du tome 2, désormais.

    Heureuse de découvrir cet auteur en ta compagnie. Nous allons instaurer une régle annuel, une trilogie ou diptyque à se mettre sous la dent tous les ans; Cela te dis ?
    Et plus si tu trouves un truc qui nous convienne à toutes les deux. 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Pour une néophyte de Katz comme moi, tu conseilles quel saga/bouquin en premier, du coup ?
    Est-ce que trop d’envies peuvent tuer l’envie, tu crois ? Parce que si c’est le cas, je suis très, mais alors très très mal, là 😀

    Aimé par 1 personne

    • Ah oui tuer l’envie non, te rendre chèvre ouiiii
      Beaucoup recommande de suivre l’ordre de parution car La maîtresse de guerre son premier est le moins abouti même si bien ensuite les T1 du Puit et d’Aeternia se valent, pas forcément transcendant mais sympa et la suite nickel et à tous les coups on se marre bien 😊

      J'aime

  4. Auteur dont j’entends et lis pas mal de bonnes choses donc je vais devoir me laisser tenter. Un de ces jours 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Ah ah! Te plains pas, le tome 2 est déjà sorti! 😛 alors que quand je l’avais lu à l’époque, il avait fallu attendre plusieurs mois!

    Aimé par 1 personne

  6. Je pense que l’action sera beaucoup plus présente dans le second tome qu’il me tarde de découvrir ! J’avais adoré Le Puits des mémoires et Aeternia a réussi également à me surprendre. Et La Maîtresse de guerre m’attend toujours dans ma bibliothèque.

    Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Aeternia 1 de Gabriel Katz – Albédo

  2. Pingback: Aeternia, T2 : L’envers du monde par Gabriel Katz | Le monde d'Elhyandra

  3. Pingback: Aeternia de Gabriel Katz – Albédo

  4. Pingback: Aeternia, tome 1 : La Marche du Prophète, ou le Bon, la Brute et le Danseur – Évasion Imaginaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :