Rois du Monde, T3 : Chasse royale, partie 2 par Jean-Philippe Jaworski

Chae-royale

Editions des Moutons électriques

Collection La bibliothèque voltaïque

349 pages

Paru en 2017

 

Quatrième des couv’ :

Après avoir défié toute l’armée rebelle pour couvrir la retraite du haut roi, j’ai fini par me rendre. Qu’est-ce qu’un captif, sinon un demi-mort ? Dans les deux camps, on le méprise pour sa faiblesse. Même si on ne le massacre pas de suite, on lui ôte l’essentiel de sa vie. Moi, on me retire mon mauvais cheval, on me soustrait mes dernières armes, on m’arrache mes bijoux, on m’entraîne vers la rivière avec rudesse. Je patauge bientôt sur la rive boueuse. On crie autour de moi, j’ai l’impression que personne ne sait vraiment ce qu’il faut faire. Je crains de plus en plus que n’arrive l’ordre de me noyer. La mort par l’eau, après tout, est une sentence que peuvent prononcer les rois comme les druides…

Qui va décider de mon sort ? Articnos, roi des Éduens, que j’ai été à deux doigts de tuer ? Sa sœur, la mystérieuse Prittuse, haute reine déchue de Celtique ? Ou bien ce sorcier redoutable que jadis on appelait le gutuater et qui vient d’usurper le sacerdoce du grand druide ?

Mon avis :

3 mois après les Imaginales et cette rencontre avec Jean-Philippe Jaworski, j’ai lu le 3ème tome de Rois du Monde et c’est toujours aussi chouette.

On retrouve la même façon de procéder, Bellovèse, vieux, relate à un émissaire sa vie passée entre différents souvenirs. Dans Même pas mort, Bellovèse relate son enfance jusqu’à son entrée dans l’âge adulte scellée par sa première bataille et les aventures qui s’en suivent car, comme l’indique le titre, il aurait dû en mourir. Dans le second, c’est sa vie de guerrier qui est contée, les dissensions familiales et la guerre entre tribus.

Dans ce 3ème volume, les femmes sont à l’honneur, grandes absentes dans les premiers tomes, 3 reines seront moteurs du sort de Bellovèse. Suite à son coup d’éclat à la fin du T2, il est fait prisonnier et mené à Prittuse, première épouse répudiée d’Ambigat et magicienne puissante. A son état de captif, s’entremêlent ses souvenirs : comment il a rencontré chacun de ses compagnons d’armes : le vicieux Drucco, le lâche Labrios et le très laid mais loyal Mapillos ; comment il a rencontré sa femme Senniola, la naissance de sa première fille, ses relations tendues avec sa belle-soeur Caturigia, sa mère Dannissa et comment il a appris la naissance de sa demi-soeur Sacrila. Le gutuater est un personnage qui revient de loin et le choc pour Bellovèse sera énorme de même que ce qu’il apprendra sur son frère Ségovèse. En toile de fond, une bande armée menée par les fils de Cigetoutos sème la terreur dans les terres proches d’Aballo, citée protégée par les sorts de Prittuse.

Le seul truc qui m’embête avec Bell c’est qu’il n’est pas très futé, faut lui expliquer longtemps, il a tendance à foncer avec une chance de dingue pour rester en vie par ces temps violents. Les retrouvailles avec sa mère sont assez tendues et j’ai beaucoup aimé le personnage de Sacrila qui du haut de ses 12 ans est une âme ancienne qui reviendra hanter Bell et lui faire revivre une scène du 1er tome, mais c’est également une sacrée chipie. Mais la femme qui m’a le plus enchanté c’est Prittuse, complexe et fine, une dirigeante qui a su s’allier les loyautés de beaucoup et instillé l’inquiétude chez ses ennemis. 

En bref, encore une super lecture et j’attends la suite avec impatience (mais comme ce tome vient de sortir il faudra attendre un peu ^^).

 

Bonne lecture !

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le août 15, 2017, dans Fantasy, Lectures, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Hou, que ça donne envie tout ça !!! C’est à croire que les tentations ne s’arrêteront jamais de nous faire soupirer ^_^ Et tu es de mèche, en plus !!! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Sans doute un des auteurs de fantasy les plus ambitieux sur nos terres. J’aime bien sa verve et son imagination. Je suis heureuse que tu te sois régalée. J’attends que la série soit achevée avant de me lancer car parfois je n’aime pas attendre trop entre deux tomes. J’aime bien lire sur une année.

    J'aime

  3. Désolée, j’ai lu un peu en diagonale car je n’ai toujours pas lu le tome 2. Mais, j’adore cet auteur! Sa plume possède vraiment quelque chose en plus!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :