Haut-Royaume, T1 : Le Chevalier par Pierre Pevel

Editions Bragelonne

Ebook

Paru en 2013

Quatrième de couv’ :

Un homme, un royaume, un destin. Il avait nom Lorn Askariàn. Certains disent que le malheur arriva par lui et d’autres qu’il fut celui par qui tout fut sauvé. Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. Le Haut-Royaume connaît sa période la plus sombre. Le roi est affaibli et la rébellion gronde aux frontières du territoire. En dernier recours, le souverain libère Lorn de ses geôles et le nomme Chevalier du Trône d’Onyx, chargé de protéger l’autorité royale. Héros valeureux et juste, Lorn est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité, les uns après les autres… et leur faire sentir le goût de la vengeance.

Mon avis :

Ce livre a été découvert en compagnie de la jolie Caro chérie, notre premier Pevel en vue des fameuses Imaginales ce mois-ci :

On commence le récit avec un prince Alan en pleine overdose de Kesh et un Lorn où tout lui sourit. On fait ensuite un saut de 3 ans avec un Lorn qui est sorti d’un cachot de Dalroth à la demande du roi car il a un destin, celui de sauver le Haut-Royaume (on apprendra ça assez rapidement). D’un côté on a le Haut-Roi retiré dans une citadelle, possiblement en train de mourir petit à petit et de l’autre, on a une reine pétrie d’ambition et qui, pour remplir les caisses vides du Royaume, vend une place forte, Angborn, gagnée de haute lutte à l’époque contre l’ennemi. L’Yrgaard, ennemi de toujours, peuple d’hommes-dragons (cool) accepte de jouer de diplomatie face à cette reine stupide.

Le personnage de Lorn est profondément changé en sortant de Dalroth où il a purgé une peine de 3 ans pour trahison, tout laisse à penser qu’il y a eu un complot pour obtenir cette condamnation mais on comprendra plus tard que c’est plus complexe que ça. Il est porteur de l’Obscure, une magie ténébreuse qui prend parfois possession de lui pour le sauvegarder mais pas sans conséquence. Il est très en colère, promu Premier Chevalier par le Haut-Roi, il investit la Tour Noire près du palais royal et s’entoure d’une troupe hétéroclite de vieux soldats et mercenaires prêts à redorer le blason de Haut-Royaume. Extrêmement froid et pragmatique, Lorn aura de bons  côtés mais sera également prêt à sacrifier les autres pour parvenir à ses fins.

Daril est le personnage touchant de l’histoire, il sera l’écuyer de Lorn, très maladroit on ne l’imagine pas avec une arme dans les mains sans risquer la crise cardiaque ^^, sa psychologie est tout de même plus fine qu’on pourrait le penser au premier abord et il sait se rendre utile. Le chat est indispensable à Lorn et se trouve être un personnage discret qui a choisi son maître, ou plutôt compagnon de vie, on l’aime de suite. Alan est le prince préféré du peuple, beau et solaire, dont sa mère espère l’accession au trône plus tard mais il finit par confier la charge trop lourde que cette perspective fait peser sur ses épaules à Lorn, son meilleur ami, et la raison de son addiction à la drogue et à l’alcool. Egoïste mais à l’amitié indéfectible, il fait ce qu’il peut pour essayer de ressouder l’amitié qu’il y avait avant l’épisode de Dalroth entre lui et le Premier chevalier mais ce ne sera pas chose aisée.

J’ai énormément apprécié trouver des hommes dragons et autres lézards de guerre en plus des Wyvernes, cela me change agréablement par rapport aux créatures classiques de la fantasy (pour ce que j’en ai lu jusqu’à maintenant). La Secte de l’Irelice reste mystérieuse pendant longtemps et on se demande ce que ces membres veulent à Lorn pour le traquer aussi assidûment. Des dragons sont les divinités de ce livre et on en rencontre même deux, c’est génial ^^

Même si c’est un premier volume et qu’il se passe un truc qui fait « oh, vache, qu’est-ce qui va se passer ? » à la fin, je ne suis pas très chaude pour continuer cette série en particulier vu que le T2 est plus un pont vers une trilogie associée. Selon les critiques entendues, le côté rythmé du T1 ne se retrouve pas. Je suis beaucoup plus intriguée par les 2 autres séries de l’auteur qui sont Le Paris des merveilles et Les lames du Cardinal.

En bref, le T1 peut parfaitement se suffire à lui-même si on accepte le côté dramatique et de s’en tenir là. J’ai tout de même passé un bon moment de lecture avec un personnage complexe à souhait qui nous balade du début à la fin, bon ou méchant ? Je dirai très gris dans ses nuances. Un bon anti-héros comme dit Caro.

Bonne lecture !

Edit : Vu l’engouement des copines qui défendent le T2 avec passion, je vais écouter religieusement Célindanaé et Lutin, prochainement donc, je lirai ce fameux tome ^^

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le mai 1, 2017, dans Fantasy, Lectures, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 14 Commentaires.

  1. Le tome 2 n’est pas un pont vers une trilogie associée. En fait les 2 premiers sont un diptyque et c’est la suite qui introduira le reste (dixit l’auteur lui-même). Je ne suis pas trop d’accord avec toi, une fois celui-ci terminé j’avais qu’une hâte lire la suite et savoir ce qui arrivait à Lorn. La fin du premier est cruelle pour le lecteur qui n’a qu’une envie se jeter sur la suite de l’histoire, ce que j’ai fait dès sa sortie. Lorn est un personnage formidable qui prend toute son ampleur grâce à l’obscure. J’ai adoré sa noirceur et ce que l’on sait sur lui au fur et à mesure du roman. La trilogie des lames du cardinal est excellente aussi, j’aime moins le Paris des merveilles même si c’est bien mais Haut royaume c’est vraiment excellent.

    Aimé par 1 personne

    • Ah ben c’est comme ça que j’en avais entendu parlé à chaque fois dis donc, arrivée à la fin oui tu veux savoir la suite mais c’est les mauvais échos qui m’ont fait pensé qu’il valait mieux en rester là et se dire qu’il était mort
      Alors, le T2 est au moins aussi bien ou pas ??

      Aimé par 1 personne

  2. Le tome 2 est excellent, les personnages évoluent, il y a beaucoup d’intrigues et il est vraiment dans la continuation du premier.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne connais pas ce livre, mais le tome 1 du Paris des Merveilles était vraiment sympa, assez drôle, coloré, loufoque. Et Les lames du Cardinal est dans ma PAL, j’en ai eu un excellent écho.
    Les personnages de Haut-royaume ont l’air super intéressants. Il y a un côté sombre qui me plait beaucoup également. Dommage que tu n’aies pas plus accroché que cela.

    Aimé par 1 personne

  4. De Pevel, je ne sais pas si je ne préfère pas le Haut royaume. J’hésite avec la trilogie de Weldstadt ou encore le Paris des merveilles… C’est un auteur que j’aime beaucoup et il est bien dommage que je ne tenais pas un blog à ce moment.

    Bref, pour dire, que je considère celui-ci comme une belle réussite. Le personnage principal comme tu le soulignes est complexe à souhait et est une des raisons de la saveur particulière. J’ai lu tome 1 et 2 dans la foulée et je ne peux pas dire sir le tome 1 m’aurait suffit en lui-m^me. En revanche, nous sommes 2 à a voir hâte de voir poindre la suite…

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :