Ronces blanches et Roses rouges par Laetitia Arnould

ronces-blanches-et-roses-rouges-875255-264-432

Editions Magic Mirror

Ebook

Paru en 2017

Quatrièmes de couv’ :

Orphelines d’un passé dont elles n’ont aucun souvenir, Sirona et sa jeune sœur Eloane sont aussi différentes qu’inséparables.
Quand leur tutrice, Iphigénie Whitecombe, fiance l’aînée à un inconnu, leur avenir sombre dans l’incertitude… Pour échapper au mariage qui l’effraie et à la colère dévastatrice de Mme Whitecombe, Sirona prend la fuite.
Au cœur d’une forêt obscure et de sa propre tourmente, elle se fait toutefois une promesse : celle de revenir chercher sa sœur.
Quitte à affronter l’ours qui rôde dans son sillage.
Quitte à suivre les ronces blanches et les roses rouges.
Quitte à croire en la magie.
Mais c’est sans compter sur l’énigmatique pianiste qui compse une toile de mélodies enivrantes, dans son château où la nuit est synonyme de toujours…
La musique, le désir de vengeance, l’amour véritable comme l’attirance malsaine tissent les fils rouges et blancs qui se croisent et se nouent jusqu’à la fin de ce récit enchanteur, inspiré par le conte des frères Grimm : Blanche-Neige et Rose-Rouge.

Mon avis :

Ce livre est le produit d’un financement participatif l’an dernier d’une toute nouvelle maison d’édition spécialisée dans les réécritures de contes. Il est composé d’une première partie écrite par Laetitia Arnould et à la fin se trouve le conte original qui a inspiré l’autrice.

Je commence par la fin, le conte original est Blanche-Neige et Rose-Rouge, deux soeurs qui vivent avec leur mère dans une chaumière, qui adorent les tâches ménagères, sont aimées des animaux de la forêt et comme elles aident un ours et un nain ingrat, l’ours leur vient en aide, tadam c’est un prince et 2 mariages s’en suivent. C’est une version qui me dit quelque chose dans un lointain souvenir, certainement lue dans le gros livre de contes de mon enfance (une ruine le pauvre).

Dans la réécriture, on commence avec une gentille famille, assez pauvre mais pas trop, les parents et leurs deux petites filles, Blanche 10 ans et Rose 5 ans si mes souvenirs sont bons. Le monde est le nôtre, il y a la télévision et l’électricité. Le père est prestidigitateur et part travailler un soir. Une nappe de magie s’élève bientôt et boum, changement de décor, plusieurs années ont passé, Blanche est Sirona, Rose est Eloane, et elles vivent dans une chaumière dans la forêt avec une dame, Mme Whitecomb très bizarre et sévère.

On retrouve les éléments du conte, la vie assez pauvre, les orphelines sans souvenirs qui ont des vies monotones, pleines de corvées et de devoir, une mégère qui s’isole pour faire des potions, de la magie, un ours, un château étrange, et un beau jeune homme ensorcelé.

C’est joli mais je ne suis pas entrée dans l’histoire qui a tiré trop en longueur je trouve, c’est sûr que l’onirisme est bien présent mais trop à mon goût peut-être. Sirona veut maitriser son destin, elle n’est pas trouillarde comme sa soeur et sait se battre du moins elle essaie et refuse d’être une victime ce qui la rend intéressante mais Eloane m’a franchement gavé, peur de tout, veut se marier avec un bel homme etc, naïve à fond la gamine. Sa soeur se voit fiancée de force et elle ne voit pas du tout où est le problème…

En bref, une réécriture où on retrouve bien tous les éléments clés du conte original et les codes du conte sont respectés mais pour ma part j’ai trouvé une certaine langueur dans le texte qui m’a un peu ennuyé même si dans l’ensemble c’est passé. J’ai aimé retrouver le conte original qui m’a plus plu.

Bonne lecture !

Publicités

À propos de Elhyandra

J'ai une passion immense pour la lecture surtout quand elle nourrit l'imaginaire, fan de fantastique et de fantasy, il m'arrive tout de même de varier de temps en temps et lire des thrillers ou des romans historiques. Depuis quelques temps, je me renseigne beaucoup sur l'alimentation végétarienne, j'aime tester de nouvelle chose et la cuisine sans protéine animale innove énormément, la pâtisserie à base d'oléagineux et de lait végétaux est extra. Globalement, je m'intéresse à tout ce qui est naturel, médecine comme soins cosmétiques, que ce soit acheté ou à faire soi-même. Voilà

Publié le avril 3, 2017, dans Fantastique, Lectures, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. La réaction d’Eloane fait très vieux jeu alors que Sirona est plus moderne, ça m’avait pas trop choquée. Par contre, je suis d’accord, il y a quelques longueurs, notamment dans la première partie.
    Kin

    Aimé par 1 personne

  2. Il semble bien écrit effectivement mais une belle plume n’est pas suffisante pour me séduire. Pour l’instant, je suis assez réticente sur les contes réécrits, j’ai été rarement convaincue et reste souvent sur ma faim.
    Après tout, s’il y a réécriture, c’est pour pousser plus loin, explorer de nouvelles facettes, ou tordre le cou du conte, non ?

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis un peu comme Lutin ; lorsque je lis une réécriture de conte, j’aime que cela m’emmène encore plus loin, sur des sentiers totalement inexplorés et même déroutants !
    Je trouve la couverture vraiment chouette *_*
    Merci pour ton avis intéressant 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Moi aussi je n’ai pas accroché à cette histoire…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :